Une envie de partager des photos que je regarde souvent: les photos de mon voyage en Inde. Et si je vous racontais quelques moments clés et souvenirs de ce merveilleux voyage?

 En 1996, les parents ont amené Alice et Elise (et une amie d'Alice) en Inde pour leurs 18 ans. C'était un voyage non organisé (enfin organisé par mes parents et soeurs, quand même!). Partir à l'aventure, en autonomie... Avec Salomé, nous avions passé nos vacances à Argelès avec nos grands-parents! Cétait bien aussi!!

En 2002, j'avais 17 ans, les parents m'ont proposé d'aller en Inde pour un nouveau voyage "sac au dos". J'avais hâte d'avoir mes 18 ans pour faire moi aussi ce voyage! Les parents ont aussi proposé à Sam de partir (elle avait donc 12 ans avant de partir), puisqu'ils n"étaient pas sûrs, financièrement de pouvoir repartir 4 ans plus tard. Nous sommes donc partis tous les 4, accompagnés d'Elise qui s'est payé son voyage. Une super aventure!

Ca a été pour moi un voyage super, pleins de rencontres, de découvertes et de photos. Avant de partir, je m'étais offert un réflex argentique (mon premier réflex)! J'ai donc fait des tonnes de photos (et avec du recul et l'arrivée du numérique, que j'étais une petite joueuse, mais j'étais limitée par mon budget développement).

J'ai vraiment envie de partager les photos et de les garder en mémoire ici. J'ai donc scanné une petite partie de mes photos. Je lance donc une "semaine spéciale India" qui va retracer une petite partie de ces trois semaines de voyage.

Nous étions partis de Paris, avec une escale en Russie avec une super compagnie d'avion: Aéroflot (et je suis ironique, pour ceux qui ne l'ont pas compris) et arrivée à New Delhi. Une journée de pause à New Delhi (oui en fait, nous avions du retard et nous n'avons pas pu avoir notre correspondance, tout simplement) et nous nous envolons pour Leh, dans le ladakh dans le nord de l'Inde.

Inde-ladakh

Nous étions à 3500 mètres d'altitude. Ce qui m'a le plus marqué, c'est que je pensais qu'en étant à 3500 mètres nous serions en haut des montages, et bien non, il y a beaucoup de "début de montagnes". Ça m'avait vraiment impressionnée! J'ai adoré prendre l'avion (c'était ma première fois).

Arrivée à Leh, dans le Ladakh

002

003

Un autre truc super, ce sont les pistes de l'aéroport... entre les montagnes! Avec des chiens errants sur la piste euh, ça ne craint pas? , une dame qui se baladait avec un "balais" (ça correspondant à trois bouts de bois accrochés ensemble) . Elle marchait et de temps en temps, elle donnait un coup de balais juste "comme ça". Autant dire que s'il y avait des choses gênantes sur la piste, elles étaient à peine décalées!

Cherchez "la petite dame et son balais sur les pistes de l'aéroport"

001

Je vous raconterais bien aussi le voyage avec la compagnie aéroflot, qui , depuis fait partie de certaines listes noires, me semble-t-il...! Nous étions au dessus de la Russie, j'en ai comme souvenir de la forêt, des tonnes d'arbres et de "grandes rivières" ( des fleuves sûrement!). Et avant d'attérir en Russie, l'avion s'est plusieurs fois penchés "un coup à gauche, un coup à droite". J'avais vraiment le sentiment "regardons par les hublots si la piste est à gauche: non, regardons à droite..." ;-) !! Faut vraiment pas avoir peur! Avec de grands applaudissement à l'attérissage genre "ouf, on a atterrit sans mourir", depuis j'ai appris que c'était courant et que ça se faisait beaucoup! Nous avions dû patienter 4 heures dans l'aéroport et là, c'était un défilé de personnes très intéressant à regarder. Oui, j'ai toujours aimé observer les gens (peut-être un dérivé des mes 4 ans en psycho!??). Alors, ce qui m'a impressionné, ce sont les filles: des filles très maigres avec des jupes très courtes, des manteaux en fourrure, de grandes franges (elles étaient en avance sur la "mode française, y'a pas à dire!"). Quand on a 4 heures à attendre, on observe les "coutumes" (ou costumes!) pour connaître "la ville". Cela dit, nous avons très vite pris conscience que ce n'était pas du tout représentatif de la population! Nous étions dans l'aéroport!

Arrivés à New Delhi, c'est un vrai décalage. Par les photos et le récit du premier voyage en Inde des parents et de mes soeurs, Salomé et moi avions conscience que c'était un "pays très pauvre". A New Delhi se cottoie la pauvreté avec la richesse. Il y a des personnes très aisées et d'autres qui font la manche. A l'aller, nous y sommes restés qu'un jour et au retour 3-4 jours, histoire de faire un peu de shooping. Je ne sais pas par quoi commencer?

Peut être par la conduite: très différente (c'est une manière gentille de dire qu'ils conduisent TRES mal!). Les indiens utilisent le klaxon tout le temps, la ville est vraiment bruyante du coup! Il y a des voitures partout, dans tous les sens. Pas spécialement de marquage au sol, pas de nombre de voies dessinées, tout est dans le fait de savoir slalomer! Je me souviens des rickshaws qui mettent de la couleur et des scooters/ mobylette. Sur ces derniers voyagent des familles entières, c'est à dire le père (si ils ont des casques, en général, ils n'en ont, en général, qu'un seul mis par le père), la femme et les enfants. Ils peuvent facilement être à 4-5 dessus, c'est là aussi... surprennant!

Je me souviens des vendeurs ambulants qui vendaient à manger, de l'eau, qui ciraient les chaussures... C'est super tous ces petits marchands.

Une petite partie sur les restaurants!! Devant quasiment chaque restaurant, il y a des gardes. Ce sont des personnes avec de grands fusils et tout un déguisement composé au choix de grands bottes blanches, de grands chapeau, de vestes... Même à l'entrée du Mac Do (parce que bien sure, Ronald est aussi bien implanté là bas, depuis très longtemps déjà), il y avait un garde. La nourriture était très différente du Mac Do français. Pas de boeuf (rapellons que la vache est sacré en Inde), donc du poulet et je ne sais plus quelle viande (mouton je crois, mais pas sûre). Le goût change beaucoup! Nous avons eu aussi l'occasion au retour de faire de "grands restaurants" (il nous restait de l'argent) très bons!! J'avoue, je n'ai pas beaucoup mangé "indien" en Inde, un peu la honte, mais à l'époque j'étais "jeune" et très difficile et Salomé aussi d'ailleurs! J'en reparlerai plus tard!

... la suite de l'aventure demain pour les plus courageux et aventuriers que ça intéresse!